Références spécialisées (revues, ouvrages, web, etc.)

[En cours d’actualisation]

Les revues, numéros de revues, ouvrages, articles, thèses et ressources internet ci-après prennent essentiellement pour objet le traitement des restes humains dans des situations de violence, de conflit ou de controverse. Certaines références s’éloignent des situations de morts problématiques mais se raccrochent au périmètre d’une sociologie politique du traitement des cadavres. Les disciplines représentées sont diverses : anthropologie, sociologie, science politique, droit, archéologie, géographie.

Lorsque l’écriture est en vert clair cela signifie que la source est accessible d’un clic.

Vous êtes à l’origine d’une initiative (site, podcast, documentaire…) ou d’une publication qui s’inscrit dans le périmètre de CORTEM ?
Contactez-nous (leclainchepiel[at]gmail.com) pour que nous l’intégrions à notre liste publique de références.

Table des matières

Revues spécialisées
Numéros spécialisés de revue (par année)
Monographies et ouvrages collectifs
Notes critiques sur le champ d’étude
Articles et chapitres
Ressources Web

Revues spécialisées

Human Remains and violence. An interdisciplinary Journal.
Revue dirigée par Elisabeth Anstett, Jean-Marc Dreyfus et Caroline Fournet.
Bi annuelle. Peer review. Open access.  
« [The journal] draws together the different strands of academic research on the dead body and the production of human remains en masse, whether in the context of mass violence, genocidal occurrences or environmental disasters. Inherently interdisciplinary, the journal publishes papers from a range of academic disciplines within the humanities, social sciences and natural sciences. »

Etudes sur la mort. Revue de la Société de thanatologie.
Revue dirigée par Philippe Brenot. Rédacteurs en chef : Marie-Frédérique Bacqué et Michel Hanus.
« Études sur la mort publie les travaux scientifiques les plus récents sur la mort et le processus du mourir, débats fondamentaux, historiques, sociologiques, psychologiques et médicaux sur le statut de la mort, l’accompagnement du mourant, l’euthanasie, le deuil… Elle est la seule revue scientifique de langue française dans ce champ de la mort et de son accompagnement. »

Death studies.
Journal associé à l’Association for the Study of Death and Society (ASDS).
Revue qui publie de temps en temps des articles qui s’intéressent à la dimension matérielle de la mort et aux restes humains, voire à des contextes de violence.
« Now published ten times each year, this acclaimed journal provides refereed papers on significant research, scholarship, and practical approaches in the fast growing areas of bereavement and loss, grief therapy, death attitudes, suicide, and death education. It provides an international interdisciplinary forum in which a variety of professionals share results of research and practice, with the aim of better understanding the human encounter with death and assisting those who work with the dying and their families.”

Mortality. Promoting the interdisciplinary study of death and dying.
Revue également connectée à l’Association for the Study of Death and Society (ASDS).
Editors: Dr Arnar Árnason – University of Aberdeen, UK Dr Kate Woodthorpe – University of Bath, UK  
“Attitudes to death and dying are shaped by the context in which these events occur. However, while attitudes change, death remains an important and continuing aspect of the human condition. The subjects of death and dying, grief and bereavement and memorialisation do not belong to any one discipline and this journal reflects the range of scholarship associated with them. Not only are these subjects of interest to a range of disciplines, they are also profoundly significant to professional groups and lay people concerned with the care of dying people, deceased people, bereaved people and memorialisation.”

Mémoires en jeu
Revue critique multidisciplinaire et multiculturelle sur les questions de mémoire.

Numéros spécialisés de revue (par année)

« Et nos morts ? », Sensibilités, 2020, vol. 2, no. 8. Editeur : Anamosa.

« Corps migrants aux frontières méditerranéennes de l’Europe », Critique internationale, 2019, vol. 83, no. 2. Editeur : Presses de Sciences Po.

« Ces morts qui existent », Rhizome, 2017, vol. 2, no. 64. Éditeur : Orspere-Samdarra – Observatoire Santé mentale Vulnérabilités et Sociétés.
“Les conséquences de la précarité, de la perte de liens, ne s’arrêtent pas après le décès : qui se soucie de la mort des plus précaires ?”

GISTI, « Homicides aux frontières », Plein droit, 2016, no. 109.

« An iconography of the criminal corpse in the West », Mortality, 2015, vol. 21, no. 3.

Carol Anne, Le Breton David (dir.), « Quelle conscience de son corps ? Corps et cadavres », Corps, revue interdisciplinaire, CNRS éditions, 2013.

Guy Hervé, Jeanjean Agnès et Richier Anne (dir.), « Le Cadavre en procès : une introduction », Techniques & Culture, 2013.

Lestage Françoise et Raulin Anne (dir). « La mort en migration », Revue européenne des migrations internationales, 2012, vol. 28. No. 3.
Numéro qui permet de penser les frontières de l’objet : ici morts en migration, pas tant de ou par la migration.

Esquerre, Truc (dir). Morts et fragments de corps, Raisons politiques 2011/1 (n° 41)

Monographies et ouvrages collectifs

Amanik Allan, Fletcher Kami (eds). Till Death Do Us Part. American Ethnic Cemeteries as Borders Uncrossed. University of Mississippi Press, 2020.

Antonius C. G. M. Robben (ed.), A Companion to the Anthropology of Death, Wiley Blackwell, 2018.

Anstett, Élisabeth, Jean-Marc Dreyfus, eds. Human Remains and Identification: Mass Violence, Genocide, and the ‘Forensic Turn’. Manchester: Manchester University Press, 2015.
“Human Remains and Identification presents a pioneering investigation into the practices and methodologies used in the search for and exhumation of dead bodies resulting from mass violence. Previously absent from forensic debate, social scientists and historians here confront historical and contemporary exhumations with the application of social context to create an innovative and interdisciplinary dialogue, enlightening the political, social and legal aspects of mass crime and its aftermaths.” Open Access.

Anstett, Élisabeth, Jean-Marc Dreyfus, eds. Cadavres impensables, cadavres impensés approches méthodologiques du traitement des corps dans les violences de masse et les génocides. Paris: Ed. Pétra, 2012.

Anstett, Élisabeth, Jean-Marc Dreyfus, eds. Destruction and Human Remains: Disposal and Concealment in Genocide and Mass Violence. Manchester: Manchester University Press, 2014.
“Destruction and human remains investigates a crucial question frequently neglected in academic debate in the fields of mass violence and genocide studies: what is done to the bodies of the victims after they are killed? In the context of mass violence, death does not constitute the end of the executors’ work. Their victims’ remains are often treated and manipulated in very specific ways, amounting in some cases to true social engineering, often with remarkable ingenuity. To address these seldom-documented phenomena, this volume includes chapters based on extensive primary and archival research to explore why, how and by whom these acts have been committed through recent history.” Open Access.

Aronson Jay D., Who Owns the Dead ? The Science and Politics of Death at Ground Zero, Cambridge, MA : Harvard University Press, 2016.

Bauer, Alain, Roger Dachez. Une histoire de la médecine légale et de l’identification criminelle. Presses Universitaires de France, 2015.

Ben Amos, Avner. Le vif saisit le mort. Funérailles, politique et mémoire en France (1789-1996). Paris : Editions de l’EHESS, 2013.
Funerals, Politics and Memory in Modern France 1789-1996, first edition was originally published in English in 2000.

Bloch, Maurice, Jonathan Parry, eds. Death and the Regeneration of Life. Cambridge: Cambridge University Press, 1982.

Bloch, Maurice, 1971. Placing the Dead. Tombs, Ancestral Villages and Kinship Organization in Madagascar, Londres et New York, Seminar Press.

Boss, Pauline. 1999. Ambiguous Loss : Learning to Live with Unresolved Grief. Cambridge: Harvard University Press.

Butler Judith. Qu’est-ce qu’une vie bonne ? Payot, 2014.
Très beau passage pages 61-65 sur les « sans deuil ». « Pour comprendre la modalité différentielle selon laquelle un tel statut se trouve conféré, il faut nous demander : quelles sont les vies qui méritent qu’on porte le deuil et celles qui ne le méritent pas ? La gestion biopolitique des vies qui ne semblent pas dignes de deuil me semble cruciale (…) Il est si difficile dans de nombreux pays de faire la part entre des funérailles et une manifestation politique. »

Callard Caroline. Le temps des fantômes : spectralités de l’âge moderne (XVIe-XVIIe siècle), Paris, Fayard (coll. « Collection “L’épreuve de l’histoire” »), 2019.

Chaïb, Yassine. 2000. L’émigré et la mort, Aix-en-Provence, CIDIM-Edisud.

Clavandier GaëlleLa Mort collective. Pour une sociologie des catastrophes, Paris, Éd. du CNRS, 2004. Open Access.

Collectif Babels, Carolina Kobelinsky, Stefan Le Courant (dir.), La mort aux frontières de l’Europe : retrouver, identifier, commémorer, Neuvy-en-Champagne, Le passager clandestin, 2017.
Sur le « régime contemporain des frontières », entre humanitaire et sécuritaire.

Delaplace Grégory. L’Invention des morts, sépultures, fantômes et photographie en Mongolie contemporaine, EPHE, 2009.

Dreyfus, Jean-Marc, Élisabeth Anstett, eds. Human Remains in Society: Curation and Exhibition in the Aftermath of Genocide and Mass-violence. Manchester: Manchester University Press, 2016.
« Whether reburied, concealed, stored, abandoned or publicly displayed, human remains raise a vast number of questions regarding social, legal and ethical uses by communities, public institutions and civil society organisations. This book presents a ground-breaking account of the treatment and commemoration of dead bodies resulting from incidents of genocide and mass violence. Through a range of international case studies across multiple continents, it explores the effect of dead bodies or body parts on various political, cultural and religious practices. »

Dreyfus, Jean-Marc, Élisabeth Anstett, eds. Human Remains and Mass Violence: Methodological Approaches. Manchester: Manchester University Press, 2014.
“This book outlines for the first time in a single volume the theoretical and methodological tools for a study of human remains resulting from episodes of mass violence and genocide. Despite the highly innovative and contemporary research into both mass violence and the body, the most significant consequence of conflict – the corpse – remains absent from the scope of existing research.” Open Access.

Esquerre Arnaud. 2011 Les Os, les cendres et l’État. Paris, Fayard.

Hallam Elizabeth, Hockey Jenny. Death, Memory and Material Culture, Oxford, Berg, 2001.

Ferrándiz, Francisco, Antonius C. G. M. Robben, eds. 2015. Necropolitics: Mass Graves and Exhumations in the Age of Human Rights. Philadelphia: University of Pennsylvania Press.  

Garibian Sévane (dir.), La mort du bourreau : réflexions interdisciplinaires sur le cadavre des criminels de masse, Paris : Petra, 2016.
« La dernière décennie a vu la mort de Slobodan Milosevic, Augusto Pinochet, Saddam Hussein, Oussama Ben Laden ou Mouammar Kadhafi. Car les génocidaires, criminels de guerre, dictateurs, tyrans ou agents du terrorisme international des XXe et XXIe siècles, meurent aussi. Dans tous les cas, les questions que posent ces disparitions singulières sont identiques, bien que se situant dans des contextes différents : quand et comment ces criminels sont-ils morts ? Que faire de leur dépouille ? Comment appréhender leur héritage, la mémoire de leur personne et de leurs crimes ? »

Guy, H., Jeanjean, A., Richier, A. (eds.). 2012, Rencontre autour du cadavre, Actes du colloque de Marseille, Groupe d’Anthropologie et d’Archéologie Funéraire/ Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain en Laye.

Izumi Shimada, James L. Fitzsimmons. Living with the Dead in the Andes. Tucson: University of Arizona Press, 2015.
Plutôt pratiques de violence sur les morts que morts violentes.

Latham, Krista, O’Daniel, Alyson (eds.). Sociopolitics of migrant death and repatriation: perspectives from forensic science. Springer, 2018.

Lyman Johnson (ed.). Death, dismemberment, and memory : body politics in Latin America, Albuquerque: University of New Mexico Press, 2004.
« The essays collected here address symbolic political speech associated with the bodies (and body parts) of martyred heroes in Latin America. »

Losonczy Anne-marie, Azevedo Valérie Robin (dir.), Retour des corps, parcours des âmes: exhumations et deuils collectifs dans le monde hispanophone, Paris : Petra (coll. « Les cadavres dans les violences de masse et les génocides »), 2016.
« En Espagne comme en Amérique latine, à l’issue de longues périodes de conflits armés, les ouvertures de charniers se sont multipliées ces dernières années. L’objectif de ces exhumations est triple : rendre leur dignité aux défunts, apaiser leurs familles et permettre la réconciliation nationale. Les traces des individus assassinés constituent en effet des supports matériels et symboliques des mémoires collectives de la guerre. Mais comment se déroule la prise en charge médico-légale ou l’encadrement religieux des restes humains et des objets ainsi mis au jour ? Comment ré-inhume-t-on ceux qui furent des fantômes pendant si longtemps ?
Retour des corps, parcours des âmes vise à éclairer la façon dont les rites funéraires et les imaginaires de la mort violente se recomposent de nos jours en Espagne, au Guatemala, au Pérou ou en Colombie. »

Maddrell Avril, Sidaway James D (eds). 2010 Deathscapes. Spaces for death, dying, mourning and remembering, Ashgate: Farnham, 2010.

Petrović-Šteger, Maja. Claiming the Aboriginal Body in Tasmania. An Anthropological Study of Repatriation and Redress. 2013.

Rachédi Lilyane, Halsouet Béatrice (eds.), Quand la mort frappe l’immigrant : Défis et adaptations, Les Presses de l’Université de Montréal, 2016.
Avec une cartographie de Nicolas Lambert sur la mort en migration, issue du projet Mare Nostrum. « Un des buts de ce livre est de comprendre cette terra incognita par le témoignage des immigrants qui ont vécu un deuil, l’expérience des travailleurs sociaux et les études des chercheurs. »

Ruin Hans. Being with the Dead. Burial, Ancestral Politics, and the Roots of Historical Consciousness. Standford University Press, 2019.
« Moving from mortuary rituals to literary representations, from the problem of ancestrality to technologies of survival and intergenerational communication, Hans Ruin explores the epistemological, ethical, and ontological dimensions of what it means to be with the dead. His phenomenological approach to key sources in a range of fields gives us a new perspective on the human sciences as a whole. »

Richardson Ruth. Death, Dissection and the Destitute : The Politics of Corpse in Pre-Victorian Britain. University of Chicago Press, 2001 .
« In the early nineteenth century, body snatching was rife because the only corpses available for medical study were those of hanged murderers. With the Anatomy Act of 1832, however, the bodies of those who died destitute in workhouses were appropriated for dissection. At a time when such a procedure was regarded with fear and revulsion, the Anatomy Act effectively rendered dissection a punishment for poverty. »

Sappol Michael. A Traffic of Dead Bodies: Anatomy and Embodied Social Identity in Nineteenth-Century America. Princeton University Press, 2002.
Recension : Erin O’Connor, « Michael Sappol: A Traffic of Dead Bodies: Anatomy and Embodied Social Identity in Nineteenth‐Century America, » Isis 93, no. 4 (December 2002): 714-715.

Stepputat Finn, ed. Governing the dead: Sovereignty and the politics of dead bodies. Manchester: Manchester University Press, 2016.
“In most of the world, the transition from life to death is a time of intense presence of states and other forms of authority. Focusing on the relationship between bodies and sovereignty, Governing the dead explores how, by whom and with what effects dead bodies are governed in conflict and non-conflict contexts across the world, including an analysis of the struggles over ‘proper burials’; the repatriation of dead migrants; abandoned cemeteries; exhumations; ‘feminicide’; the protection of dead drug-lords; and the disappeared dead. Mapping theoretical and empirical terrains, this volume suggests that the management of dead bodies is related to the constitution and membership of states and non-state entities that claim autonomy and impunity.”

Taïeb Emmanuel, La guillotine au secret. Les exécutions publiques en France, 1870-1939, Paris, Belin, 2011.

Timmermans Stefan. Postmortem. How Medical Examiners Explain Suspicious Deaths. University of Chicago Press, 2006.

Truc Gérôme, Sidérations : une sociologie des attentats, Paris, Puf (« Le lien social »), 2016.

Memmi Dominique. La seconde vie des bébés morts. Paris : Editions de l’EHESS, 2015.

Renshaw Layla. 2011. Exhuming Loss Memory, Materiality and Mass Graves of the Spanish Civil War. Walnut Creek, Left Coast Press.

Robben Antonius (ed.). 2004. Death, Mourning, and Burial A Cross-Cultural Reader, Oxford , Blackwell.

Urbain Didier. L’archipel des morts. Cimetières et mémoire en Occident, Payot, 2005.

Verdery Katherine. The Political Lives of Dead Bodies. Reburial and Postsocialist Change. Columbia University Press, 2000.
« Since 1989, scores of bodies across Eastern Europe have been exhumed and brought to rest in new gravesites. Katherine Verdery investigates why certain corpses—the bodies of revolutionary leaders, heroes, artists, and other luminaries, as well as more humble folk—have taken on a political life in the turbulent times following the end of Communist Party rule, and what roles they play in revising the past and reorienting the present. Enlivening and invigorating the dialogue on postsocialist politics, this imaginative study helps us understand the dynamic and deeply symbolic nature of politics—and how it can breathe new life into old bones. »

Ward Richard (ed). A Global History of Execution and the Criminal Corpse, Palgrave Macmilan, 2015.
« “The criminal corpse has been – and, in some contexts, continues to be – a significant site of state power, criminal justice, scientific anatomy and popular medicine. As the chapters in this volume show, various factors were at work in the practice of execution and the treatment of the executed body in the past, assuming different forms at different times and places. »

Notes critiques sur le champ d’étude

Anstett Élisabeth. 2013. « Des Cadavres en masse », Techniques & Culture, 60  : 126-143.

Déchaux, Jean-Hugues. 2000. « L’intimisation de la mort. » Ethnologie française, vol. 30, no. 1 : 153-162

Kiong, Tong Chee, and Anne L. Schiller. 1993. « The Anthropology of Death: A Preliminary Overview. » Southeast Asian Journal of Social Science 21, no. 2: 1-9. 

Le Clainche-Piel, Marie. 2020. « Du public à l’intime : le traitement des cadavres problématiques vu par les sciences sociales », Critique Internationale, vol. 2, n°87, 201-216.

Lestage, Françoise. 2018. « Comment les cadavres des migrants sont devenus des objets sociologiques. Notes sur quelques travaux en sciences humaines et sociales (2012-2018) », Critique internationale, vol. 83, no. 2, 2019, pp. 193-203.

Palgi, Phyllis and Henry Abramovitch. 1984. “Death: A Cross‐Cultural Perspective.” Annual Review of Anthropology 13: 385–417

Articles et chapitres

A

Afiouni, Nada. 2012. « Les carrés musulmans à Southampton et au Havre : témoignages des politiques françaises et britanniques de la gestion de la pluralité », Observatoire de la société britannique, no. 13: 83-100.

Allan, Maya. 2017. « Mortalité des personnes sans domiciles : enquêter, dénombrer et décrire en 2015 »,  Rhizome, vol. 64, no. 2 : 3-4.

Albahari, Maurizio. 2006. “After the Shipwreck: mourning and citizenship in the Mediterranean, Our Sea”, Social research, vol. 83, no. 2 : 275-294.

Alonso, Alexandra Délano, and Benjamin Nienass. 2016. « Deaths, visibility, and responsibility: The politics of mourning at the US-mexico border. » Social Research 83, (2) (Summer): 421-451,

Andrijasevic, Rutvica. 2007. « Beautiful Dead Bodies: Gender, Migration and Representation in Anti-Trafficking Campaigns. » Feminist Review, no. 86: 24-44.

Anteby-Yemini, Lisa. 2018. « Mourir en migration », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, no.144 : 131-154.

Argys Laura M. and Mocan H. Naci. 2004. « Who Shall Live and Who Shall Die? An Analysis of Prisoners on Death Row in the United States, » The Journal of Legal Studies 33, no. 2: 255-282.

Arensen, Lisa J. 2017. « The Dead in the Land: Encounters with Bodies, Bones, and Ghosts in Northwestern Cambodia. » The Journal of Asian Studies 76, no. 1: 69-86.

B

Bacqué, Marie-Frédérique, et Dominique Merg-Essadi. 2013. « Des corps immémoriaux… Devenir du corps de l’enfant mort autour de la naissance. Deuils social et psychologique des parents », Corps, vol. 11, no. 1 : 57-67.

Becker, A. 2006 « Exterminations  : le corps et les camps », In Jean-Jacques Courtine (Dir.), Histoire du corps, vol. III, Les mutations du regard, le xxe siècle, Paris, Éditions du Seuil : 321-339.

Bertherat, Bruno. 2010. « Les mots du médecin légiste, de la salle d’autopsie aux Assises : l’affaire Billoir (1876-1877) », Revue d’Histoire des Sciences Humaines, no. 22 La médecine légale entre doctrines et pratiques : 117-144.

Bertherat, Bruno. 2013. « La dame au chapeau. La photographie des femmes mortes en France à l’époque de Bertillon », Corps, vol. 11, no. 1 : 97-106.

Bonnabel, Lola et Richier, Anne. « Y a-t-il un cadavre dans la tombe ?  », Techniques & Culture, no. 60 : 74-91.

Broqua, Christophe. 1998. « Le patchwork des noms », Informations sociales, no. 70 : 52-59

Butler, Judith. 2005. « En Irak, la prise de photos de torture faisait partie de l’évènement. Entretien réalisé par Elisabeth Lebovici. » In : Humain, inhumain. Le travail critique des normes. Editions Amsterdam.

C        

Caminero-Santangelo, Marie. 2010. « The Lost Ones: Post Gatekeeper Border Fiction and the Construction of Cultural Trauma. » Latino Studies, 8, 304-327.

Chamayou, Grégoire. 2014. « Les corps des condamnés »,  Les corps vils (Chamayou, ed.) La Découverte, 61-96.

Chesnais Jean-Claude. 1976. « Les morts violentes en France depuis 1826. Comparaisons internationales », Population, vol. 31, no. 3 : 649-653.

Chung, byung-Ho. 2017. “Coming Home After 70 years: Repatriation of Korean Forced Laborers from Japan and Reconciliation in East Asia”, The Asia-Pacific Journal, vol. 15, no 12-1.

Claverie, Élisabeth. 2011. « Réapparaître. Retrouver les corps des personnes disparues pendant la guerre en Bosnie », Raisons politiques, vol. 41, no. 1 : 13-31.

Claverie, Élisabeth. 2018. « Les combattants, les fétiches et le prétoire. Le procès de Germain Katanga devant la Cour pénale internationale », Cahiers d’études africaines, vol. 231-232, no. 3 : 699-735.

Crossland, Zoë. 2009. « Of Clues and Signs: The Dead Body and Its Evidential Traces. » American Anthropologist, New Series, 111, no. 1: 69-80.

Crocker, Rebecca M., Reineke,  Robin C., Ramos Tovar, María Elena. 2021. « Ambiguous Loss and Embodied Grief Related to Mexican Migrant Disappearances« , Medical Anthropology, no. 36: 1-14.

D

Daigle Marc S. et Naud Hélène, “Risk of Dying by Suicide Inside or Outside Prison: The Shortened Lives of Male Offenders”, Canadian Journal of Criminology and Criminal Justice. 54(4):511-528.

De Waele, Michel. 2017. « Le cadavre du conspirateur : peur, colère et défense de la communauté à l’époque de la Saint-Barthélemy », Revue d’histoire moderne & contemporaine, vol. 64-1, no. 1 : 97-115.

Delaplace, Grégory. 2015. « Introduction : incertitudes morales, régimes de visibilité et vitesse de circulation des morts », Le funéraire : mémoire, protocoles, monuments, Paris, De Boccard : 11–23.

Denham, Jack. « The commodification of the criminal corpse: ‘selective memory’ in posthumous representations of criminal » Mortality, vol. 21, no. 3:229-245.

Désesquelles Aline, Kensey Annie, Meslé France. « Circonstances et causes des décès des personnes écrouées en France : le poids écrasant des morts violentes. » Population – Paris, Institut National D’etudes Demographiques, 2018, 73 (4), pp.757-786.

Duncan, William N. and Stojanowski, Christopher M. 2016. « Criminality, narrative and the expert witness in American biohistory. » Mortality 21:3, pages 263-278.

Dutour, Olivier. 2002. « Traces de vies disparues », Socio-anthropologie [En ligne], no. 12.

E

Edkins, Jenny. 2016. « Missing migrants and the politics of naming: Names without bodies, bodies without names. » Social Research 83, (2) (Summer): 359-389.

El Alaoui Soraya. 2012. L’espace funéraire de Bobigny : du cimetière aux carrés musulmans (1934-2006), Revue Européenne des Migrations Internationales, vol. 28, no. 3 : 27-49.

Esquerre, Arnaud. 2011. « Les morts mobiles : étude sur la circulation des cendres en France », Raisons politiques, vol. 41, no. 1 : 69-85.

Esquerre, Arnaud, et Gérôme Truc. « Les morts, leurs lieux et leurs liens », Raisons politiques, vol. 41, no. 1, 2011, pp. 5-11.

F

Fabian, Johannes. 1973. “How Others Die: Reflections on the Anthropology of Death.” In Death in American Experience, edited by Arien Mack, 177–201. New York: Schocken

Ferrandiz, Francisco. « Rapid response ethnographies in turbulent times: Researching mass grave exhumations in contemporary Spain”, Anthropology Today, 2013, no. 29, p. 18-22

Ferrandiz, Francisco. “Exhuming the Defeated: Civil War mass graves in 21st-century Spain”, American Ethnologist, 2013, no.40, p. 38-54

Foltyn, Jacque Lynn. (2008) The corpse in contemporary culture: Identifying, transacting, and recoding the dead body in the twenty-first centuryMortality 13:2, pages 99-104.

Foltyn, Jacque Lynn. (2016) Bodies of Evidence: Criminalising the Celebrity CorpseMortality 21:3, pages 246-262.

G

Gagné, John. 2014. « Counting the Dead: Traditions of Enumeration and the Italian Wars. » Renaissance Quarterly, vol. 67, no. 3: 791-840.

Garrard-Burnett, Virginia. 2015. « Living with Ghosts: Death, Exhumation, and Reburial among the Maya in Guatemala. » Latin American Perspectives 42, no. 3: 180-92.

Galisson, Maël. 2016. « Voir Calais et mourir », Plein droit, vol. 109, no. 2 : 10-14.

Gamba, Fiorenza. « Cadavres exquis », Corps, vol. 11, no. 1, 2013, 87-95.

GariBian Sévane. 2012. « Chercher les morts parmi les vivants. Donner corps aux disparus de la dictature argentine par le droit », In E. Anstett et J.M. Dreyfus (Dir) Cadavres impensable, cadavres impensés, approches méthodologiques du traitement des corps dans les violences de masse et les génocides, Paris, Pétra : 29-41.

Gayol Sandra and Kessler Gabriel, “Violent death, public problems and changes in Argentina”, Current Sociology. Sep2017, Vol. 65 Issue 5, p. 663-679.

Goody, Jack. 1975. “Death and the Interpretation of Culture: A Bibliographic Overview.” In Death in America, edited by David E. Stannard, 1–8. Philadelphia: University of Pennsylvania Press.

Graeber, David. 1995. « Dancing with Corpses Reconsidered: An Interpretation of « famadihana » (In Arivonimamo, Madagascar). » American Ethnologist 22, no. 2: 258-78. 

Guy, Flucher. 2014. « Le traitement des corps des ennemis et des vaincus. L’exemple du Nord-Est de la France pendant la Grande Guerre. » Archeopages.

Guy Hervé, Jeanjean Agnès et Richier Anne. 2013. « Le Cadavre en procès : une introduction », Techniques & Culture, no. 60 : 16-29.

H

Haboush, Jahyun Kim. 2003. « Dead Bodies in the Postwar Discourse of Identity in Seventeenth-Century Korea: Subversion and Literary Production in the Private Sector. » The Journal of Asian Studies 62, no. 2: 415-42.

Hardy, Laurence. « La trace. De la mort visible à la mort invisible, de l’inacceptable à l’acceptable… et inversement », Études sur la mort, vol. 142, no. 2, 2012, pp. 51-64.

Heller, Charles et Pécoud, Antoine. 2017. « Compter les morts aux frontières : des contre-statistiques de la société civile à la récupération (inter)gouvernementale », Revue internationale des migrations européennes, 33 (2-3), 2017, 63-90.

Heller, Charles et Pezzani, Lorenzo. 2014. Traces liquides : enquête sur la mort de migrants dans la zone-frontière maritime de l’Union européenne, Revue Européenne des Migrations Internationales, 30 (3 et 4), 71-107.

Heller, Charles et Pzeeani, Lorenzo. 2016. « Faire émerger la responsabilité des États », Plein droit, vol. 109, no. 2 : 27-31.

Hintermeyer, Pascal. « Diffusion de la crémation et maîtrise de la thanatomorphose », Corps, vol. 11, no. 1, 2013, 107-11

Hintermeyer, Pascal. « Succès et limites de l’euthanasie. Le développement d’un militantisme de la mort », Études sur la mort, vol. 150, no. 2, 2016, 53-62.

I

J

Juston, Romain. « Comment une tache de sang devient-elle une preuve ? Ingrédients et recettes des preuves médico-légales », Droit et société, vol. 93, no. 2, 2016, pp. 395-416.

Jurgenson, Luba. (2006). La mort dans les camps de concentration. Frontières, 19 (1), 25–30

K

Kanimba Misago, C. 2007 Les Instruments de la mémoire. Génocide et traumatisme au RwandaGradhiva, 5  : 62-75.

Kim, Seong Nae. 2019. « Placing the Dead in the Postmemory of the Cheju Massacre in Korea » The Journal of Religion, vol. 99, no. 1: 80-97.

Kobelinsky, Carolina. 2015. « Les morts aux frontières de l’Espagne : trajectoire des corps et pratiques locales. » in C. Schmoll, H. Thiollet et C. Withol de Wenden (dir.), Migrations en Méditerranée, Paris : CNRS Editions, 191-201.

Kobelinsky, Carolina. 2016. « Les vies des morts de la migration », Plein droit, vol. 109, no. 2 : 6-9.

Kobelinsky, Carolina. 2017. « Exister au risque de disparaître. Récits sur la mort pendant la traversée vers l’Europe », Revue européenne des migrations internationales, vol. 33, no. 2 : 115-131.

Kobelinsky, Carolina. « Un « geste » pour ceux qui ne sont plus là. Le traitement des morts autour de l’enclave de Melilla », Annalisa Lendaro éd., La crise de l’accueil. Frontières, droits, résistances. La Découverte, 2019 : 231-249.

Kobelinsky, Carolina. 2019. « Les traces des morts : gestion des corps retrouvés et traitement des corps absents à la frontière hispano-marocaine », Critique internationale, vol. 83, no. 2 : 21-39.

Kwon, Heonik. 2018. « Les voisins invisibles »,Terrain, 69 : 24-39.

L

Le Breton, David. 2010. « Déclinaisons du cadavre. Esquisse anthropologique », Frontières, vol. 23, no.1 : 8-13.

Le Breton, David. 2013. « Liminalités du cadavre : quelques réflexions anthropologiques », Corps, vol. 11, no. 1 : 35-44

Le Coz, Pierre. 2013. « Pourquoi l’exhibition des cadavres a-t-elle été interdite en France ? », Corps, vol. 11, no. 1, 2013 : 79-86.

Lestage, Françoise. 2012. « Entre Mexique et Etats-Unis : la chaîne entrepreunariale de la mort des migrants », Revue européenne des migrations internationales, vol. 28, no. 3 : 71-88.

M

Masinda Mambo Tabu. 2014. Citoyenneté et rituels funéraires des immigrants. Le cas de migrants congolais au Canada, Revue Européenne des Migrations Internationales, 30 (3 et 4), 219-230.

Mandressi, Rafael. « L’Identité du défunt. Représentations du visage des cadavres dans les livres d’anatomie (xvie-xixe siècle) », Corps, vol. 11, no. 1, 2013, 45-55.

Mitchell, Lisa M. 2016. “Time with Babe”: Seeing Fetal Remains after Pregnancy Termination for Impairment. Medical Anthropology Quarterly 30: 2, 168-185.

Moisseeff, Marika. 2013. « Requiem pour une morte : Aftermath (Cerdà 1994) », Techniques & Culture, no. 60 : 160-179

N

O

Ottavy, Eva. 2016. « Perdre sa vie, mais pas son nom », Plein droit, vol. 109, no. 2 : 15-18.

P

Pascal Bastien. 2002. « Usage politique des corps et rituel de l’exécution publique à Paris, XVIIe-XVIIIe siècles », Crime, Histoire & Sociétés, Vol. 6, no. 1, 31-56.

Penfold-Mounce, Ruth. 2010. “Consuming criminal corpses: Fascination with the dead criminal body”, Mortality, vol. 15, no. 3: 250-265.

Penfold-Mounce, Ruth. 2016. “Corpses, popular culture and forensic science: public obsession with death”, Mortality, vol. 21, no. 1: 19-35.

Perl, Gerhild. 2016. “Uncertain Belongings. Absent mourning, burial, and post-mortem repatriations at the external border of the EU in Spain”, In: Journal of Intercultural Studies. Special Issue Vol. 37(2), 198-208

Pian, Anaïk. 2017. « Les espaces discursifs de la frontière : mort et arbitraire dans le voyage vers l’Europe », Revue européenne des migrations internationales, vol. 33, no. 2 : 45-62.

Pillant, Laurence. 2019. « “Not In My Cemetery”. Le traitement des corps de migrants morts à la frontière orientale de la Grèce », Critique internationale, 83, p. 41-59.

Q

R

Renaudet, Isabelle. 2013. « Du corps absent à la mise en scène de la figure du martyr. Le cas de José Antonio Primo de Rivera », Corps, vol. 11, no. 1 : 69-78.

Rodet-Belarbi, Isabelle et Séguy, Isabelle. 2013. « Des humains traités comme des chiens », Techniques & Culture, no. 60 : 60-73.

S

Searcy, Elizabeth. « The Dead Belong to the Living: Disinterment and Custody of Dead Bodies in Nineteenth-Century America. » Journal of Social History 48, no. 1 (2014): 112-34.

Siari, Naawa. 2016. « Au Mexique, des morts moins anonymes », Plein droit, vol. 109, no. 2 : 19-22.

Simmat-Durand, Laurence, et Natacha Vellut. 2013. « Le Corps sans existence : les enfants victimes de néonaticides », Corps, vol. 11, no. 1 : 243-253.

Simpson, Jacqueline. 2003. « Repentant Soul or Walking Corpse? Debatable Apparitions in Medieval England. » Folklore 114, no. 3: 389-402.

Stavroula Pipyrou. 2014. “Narrating death: affective reworking of suicide in rural Greece.” Social Anthropology, vol. 22, no. 2: 189-199.

T

Tarlow, S. 2016.  “Curious afterlives: the enduring appeal of the criminal corpse”, Mortality, vol. 21, no. 3: 210-228.

Tazzioli, Martina. 2015. « The Politics of Counting and the Scene of Rescue: Border Deaths in the Mediterranean », Radical Philosophy, 192 :  2-6.

Truc, Gérôme. 2011. « Ground Zero entre chantier et charnier. Sur les rapports entre pulvérisation de corps humains, mémoire et lieux », Raisons politiques, vol. 41, no. 1 : 33-49.

Tzortzis, Stéfan, et Catherine Rigeade. 2008. « La posture des cadavres de pestiférés : reflet d’une persistance et/ou d’une transgression des normes funéraires ? », Corps, vol. 5, no. 2 : 23-32.

U

V

Vella, Graziella. 2019. Les territoires des mort.e.s. CLARA, 1(1) : 18-43.

W

Wayne A. Cornelius. 2001. « Death at the Border: Efficacy and Unintended Consequences of US ImmigrationControl Policy », Population and Development Review, vol. 27, no. 4:661-685.

Williams Howard. 2004 “Death warmed up. The agency of bodies and bones in early Anglo-Saxon cremation rites”, Journal of Material Culture, 9 : 263-91.

X

Y

Yeoh B S A. 1999. “The body after death: place, tradition and the nation-state in Singapore”, in Teather Elizabeth (ed.) Embodied geographies. Space, bodies and rites of passage, London: Routledge, 240-56.

Young, Craig and Light Duncan. 2013 Corpses, dead body politics and agency in human geography: following the corpse of Dr Petru Groza. Transactions of the Institute of British Geographers 38:1, 135-148.         

Z

Lorenzo Zambernardi. (2017) Excavating Soldier Deaths: A Study of Changing Burial Practices. International Political Sociology 11:3, pages 292-307.

Ressources Web

http://www.humanremains.org/
Human Remains. Ethics, Conservation, Display is the first Italian meeting focusing on human remains as sensitive material.”

https://transfun.hypotheses.org/
« Fondé sur le constat d’une mutation anthropologique du rapport à la mort et aux morts au sein du monde contemporain, le programme « Transitions funéraires en Occident de l’Antiquité à nos jours » entend explorer les différentes dimensions de cette mutation et revenir sur les grandes transformations qui ont caractérisé les pratiques funéraires en Europe et dans les espaces méditerranéens depuis la fin de l’époque protohistorique. »

https://necrolog.hypotheses.org/
« Le carnet Necrolog rassemble des informations d’un groupe de recherche d’historiens universitaires travaillant sur l’histoire de la mort. »

http://www.themigrantsfiles.com
Dispositif de recueil collaboratif de données sur les trajectoires et les décès de personnes migrantes entre 2013 et 2017.   “We started The Migrants’ Files in mid-2013 after realizing that there was no usable database of people who died in their attempt to reach or stay in Europe. In the last three years, we collected data and used it to shed light on government policy in a domain that was driven by emotions rather than facts.”


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search